Prototyper par itérations : la clef d'un projet réussi

Prototyper par itérations : la clé d’un projet réussi ? 

Chez AQ-tech, notre travail est de transformer une idée en produit physique, d’optimiser la fonction et l’usage du produit et de faire en sorte que les concepts d’invention et d’innovation deviennent réalité, et ce de la façon la plus efficace et fiable possible.

 

Autant vous dire que des prototypes on en a fait, des dizaines, voire des centaines !

Nous avons donc acquis une bonne expérience sur la façon la plus efficace pour faire avancer un projet . Tout ceci en limitant les délais et les coûts et en s’assurant que le produit développé répond bien au cahier des charges demandé. Voici nos quelques recommandations :

1/ Définir son produit en amont… mais pas trop !

Nous avions abordé le sujet dans l’article « 4 étapes clés pour prototyper efficacement son idée », il est évident qu’avant de partir tête baissée dans le développement d’un nouveau produit, il faut d’abord se poser certaines questions : 

  • Quelles sont les fonctionnalités du produit ?
  • Qui utilisera notre produit ?
  • Comment notre produit sera utilisé ?
  • Combien sera-t-il vendu ?
  • En quoi notre produit est-il innovant par rapport à l’état de l’art ?

 

Au départ, il n’est pas forcément nécessaire d’aller plus loin dans la définition du produit. 

En effet, tant que les fonctions principales du produit ne sont pas validées, le reste doit être facultatif et ne doit en aucun cas influencer les fonctions primaires.

Il sera toujours temps d’intégrer des fonctions secondaires lors de la suite du développement de votre produit innovant. Mais attention, toujours en ne perdant pas de vue la priorité de votre produit.

 

Bien entendu nous ne pouvons que vous encourager à passer par une phase de design thinking qui permettra de mettre à plat tous les aspects du produit, tout en prenant un recul objectif sur le sujet et son environnement.

 

Chez AQ-Tech nous travaillons avec des agences partenaires qui ont une vraie valeur ajoutée en la matière, n’hésitez pas à nous demander conseil .

 

Encore aujourd’hui, nous voyons malheureusement trop de clients arriver avec une idée de produit “couteau suisse”, intégrant des dizaines de fonctions. Ces dernières viennent complexifier totalement le produit et rendre ses fonctions principales différenciantes affaiblies !

 

Pour chaque produit et chaque marché, les fonctions prioritaires ne seront pas les mêmes . Pour certains ce sera le design, d’autres la technologie, ou encore le poids, l’encombrement ou l’autonomie… bref à vous de bien cerner les fonctions “must-have” de votre idée !

2/ Valider les fonctions par priorités… et le plus tôt possible ! 

Nous le savons tous, mais nous l’oublions souvent : le produit parfait pour vous n’est pas forcément le produit parfait pour vos clients !

 

Voici pour nous le meilleur conseil que nous pouvons fournir à un porteur de projet : tester, tester, tester, et dès que possible ! 

De préférence, pas par son entourage, mais par des clients potentiels, des personnes qui l’utilisent réellement et qui seraient prêtes à payer pour votre produit.

 

Ce sera ainsi l’occasion parfaite pour voir comment les clients utilisent le produit que vous avez imaginé, de valider sa valeur ajoutée par rapport au marché et ainsi valider une traction. Souvent nous nous apercevons que certaines idées que nous avions sur les besoins ou les attentes des utilisateurs, se révèlent totalement fausses ou mal anticipées.

De plus, beaucoup de porteurs de projet veulent attendre de corriger tous les problèmes du prototype avant de le montrer : encore trop lourd, pas assez design, la LED n’est pas de la bonne couleur… au final beaucoup de temps perdu sur des fonctionnalités secondaires au détriment de retours utilisateur précieux. Si votre idée apporte une vraie différence par rapport à l’existant alors les testeurs valideront sans problème l’intérêt du produit et pourront vous donner des pistes d’améliorations, même si le prototype n’est pas encore parfait.

 

Votre objectif devrait toujours être de développer un produit AVEC vos utilisateurs.

 

3/ L’itération, la clé du succès ? 

Comme nous l’avons dit précédemment, tester au plus tôt son idée n’apporte que des avantages, mais surtout cela permet d’éviter de passer des mois à développer une idée, un prototype, sans détecter une erreur majeure dans la conception de celui-ci.

 

L’objectif est donc de définir les fonctions prioritaires du produit, et d’intégrer dans les itérations de prototype, de plus en plus de fonctions secondaires, au fur et à mesure que les fonctions primaires ont été testées et validées.

 

Ainsi, au démarrage, nous établissons un plan de tests permettant de définir ce qui doit être validé par le prototype.

Une fois le prototype réalisé, nous nous assurons en interne que les fonctionnalités attendues soient bien opérationnelles et que rien n’entrave leur fonctionnement. 

Bien entendu, nous serons conscients des limitations du prototype, mais nous pourrons ainsi sans problème, le faire tester à des utilisateurs qui nous valideront ou non les choix effectués.

 

Deux scénarios sont alors possibles :

  • Le produit ne répond pas aux besoins des utilisateurs : Dans ce cas, il faut revoir la base de votre innovation et comprendre ce qu’il faut améliorer. Il est donc essentiel pour votre projet de s’en apercevoir le plus tôt possible !
  • Le produit répond bien aux besoins des utilisateurs : Dans ce cas, nous pouvons commencer à améliorer le prototype, intégrer de nouvelles fonctionnalités moins importantes, récolter les avis d’améliorations des testeurs…

 

Ainsi de prototype en prototype, vous arriverez à obtenir un produit qui se dessine d’étape en étape. Et ce, en ayant très peu d’incertitude sur la validité de chaque détail puisque vous l’aurez fait valider au préalable.

 

Bien entendu d’autres contraintes seront également à intégrer au fur et à mesure : les contraintes de fabrication, d’assemblage, de démontage du produit…

 

Ainsi, n’oublions pas que l’objectif principal est que votre prototype final soit la copie quasi conforme du produit qui sera vendu.

+ AQ-TIPS

  • Bien définir les fonctions valorisantes du produit.
  • Tester au plus tôt, quel que soit le niveau de finition du prototype.
  • Faire tester par des personnes extérieures au projet.
  • Itérer en validant à chaque étape un niveau inférieur de fonctionnalité.

En conclusion

Evidemment, il est normal de penser que nous gagnerions du temps à prototyper directement la version finale.

Mais d’expérience, nous pouvons affirmer que c’est un mauvais calcul qui vous fera perdre du temps et de l’argent.

Nous vous conseillons alors d’accepter de valider votre produit étape par étape afin de faciliter la conception de ce dernier. 

 

bureau d’étude mécanique
Envie d’en savoir plus sur nos aventures innovantes ?